News

Nombre de résultats:22

Informations concernant la version 7 de l’IFS Food

ProCert a informé ses clients des principaux changements les concernant. Voici ci-dessous un résumé des points abordés.

1. Nouvelle doctrine IFS Food V7 applicable à partir de septembre 2021

L'IFS a publié fin juin une nouvelle doctrine IFS Food, qui est applicable à partir de septembre 2021. ProCert a informé ses clients sur les points les plus importants.

2. Obligation de signaler les incidents, enregistrement dans le portail IFS (nouveau)

Les entreprises doivent informer leur organisme de certification de tout changement «susceptible d'affecter la capacité de l'entreprise à satisfaire aux exigences de la certification» sous 3 jours ouvrables. Ces notifications doivent désormais être également enregistrées dans le portail IFS.

3. Guide de collaboration adapté (version 6)

ProCert a adapté en plusieurs points le Guide de collaboration dédié à ses clients, en y ajoutant un chapitre sur les incidents notamment.

4. Programme d'intégrité IFS - avec des contrôles annoncés à très court terme

Pour rappel, l'IFS peut effectuer une évaluation dans les locaux des entreprises ou demander à travailler avec elles à tout moment, par exemple pour traiter une plainte d'un distributeur. L'IFS effectue chaque année de tels contrôles auprès de tous les organismes de certification sur au moins 1% des entreprises auditées.

5. Formulaires de préparation de l'IFS Food V7

ProCert a créé deux formulaires que ses clients pourront remplir avant leur première évaluation IFS Food Version 7, afin d’aider l’auditeur à préparer rapidement et sans erreur le premier rapport d'évaluation selon la version 7.

6. Siège social et fonctions centrales

Les évaluations des fonctions centrales sont également associées à certains risques pour les entreprises. Extrait de l'IFS Food V7: «Si une non-conformité est détectée lors de l'évaluation IFS du siège social / de l'administration centrale, tous les sites de production évalués sont également affectés et les certificats de ces sites de production sont suspendus».

7. Évaluations non annoncées

À partir de 2021, un audit ou une évaluation sur trois devra être non annoncé(e), selon l’exigence de la GFSI. ProCert devra mettre en œuvre cette exigence d’ici à 2023.

8. Mise à jour des données dans le portail IFS

Seul l’organisme de certification peut modifier et mettre à jour les données relatives à une organisation sur le portail IFS. Par conséquent, les entreprises sont priées d’informer sans délai leur chargé-e de clientèle de toute modification concernant la forme juridique, l’adresse, les numéros de téléphone ainsi que les coordonnées de l’interlocuteur IFS et du contact en cas d’urgence.

9. Nouveaux frais d'enregistrement IFS pour les téléchargements à partir du 1er janvier 2022

IFS a informé à la mi-juillet 2021 que ses redevances seront augmentées comme suit à partir du 1er janvier 2022: les frais pour tous les standards principaux (Food, Broker, Logistics, HPC, PAC Secure, Wholesale/Cash & Carry) passeront de 300 euros à 350 euros.

10. Rappel: outil d'auto-évaluation de la culture de la sécurité des aliments de ProCert

Fin mars, ProCert a publié un outil d'auto-évaluation de la culture de la sécurité des aliments. Ce dernier peut être téléchargé gratuitement au format Word sur le site Web de ProCert, dans la rubrique Downloads.

Outil d'auto-évaluation ProCert en matière de culture de la sécurité des aliments

L'exigence d'une culture de la sécurité des aliments est désormais une obligation légale dans l'UE. Le règlement (UE) 2021/382 du 3 mars 2021, qui comprend des exigences dans le domaine de la culture de la sécurité des aliments, est entré en vigueur le 24 mars dernier.

La direction de ProCert a créé un outil basé sur une auto-évaluation comportant 12 questions clés que les entreprises peuvent utiliser gratuitement. Grâce à ces questions, étayées par des exemples de mise en œuvre concrets et des conséquences possibles en cas de mise en œuvre insuffisante, les entreprises obtiendront rapidement un aperçu de la situation dans leur organisation.

L'objectif de cette auto-évaluation est d'inviter les entreprises à réfléchir à la question de la mise en œuvre d'une culture de la sécurité des aliments efficace.

Cet outil peut-être téléchargé sur le site Web de ProCert, sous la rubrique Downloads. Il présente également un grand nombre de questions et réponses, également disponibles sur le site de ProCert sous la nouvelle rubrique FAQ Culture de la sécurité des aliments.

Publication de l’IFS Food Version 7

L’IFS – International Featured Standards a publié la nouvelle version 7 de l‘IFS Food

L’IFS Food est un référentiel mondialement reconnu permettant d’évaluer les fournisseurs de produits alimentaires, sur la base d’une approche commune de sécurité des aliments et qualité des procédés et des produits.

La nouvelle version de ce référentiel fournit plus de de clarté sur les attentes envers les auditeurs quand ils effectuent une évaluation IFS. Les exigences ont désormais un caractère plus normatif et la nouvelle structure facilite le travail avec le référentiel. L’accent a été mis sur l’évaluation sur site et moins sur la documentation. La check-list de l’évaluation  intègre désormais les éléments des exigences Benchmarking de la GFSI version 2020.1, le FSMA et les règlements de l'UE.

Pour plus d'informations, consultez nos pages FAQ et séminaires/webinaires.

Publication de l’IFS Food Version 7

La version 7 du référentiel IFS Food sera publiée début octobre 2020. ProCert propose des webinaires à ce sujet, basés sur les supports de formation « Train-the-Trainer » du mois de septembre 2020.

La version 7 du référentiel IFS sera applicable dès le 1er mars 2021, et d’application obligatoire à partir du 1er juillet 2021. Ce délai permet aux entreprises de mettre en œuvre les changements nécessaires au sein de leur organisation.

ProCert présente les nouveautés de la version 7 de l’IFS Food lors de 2 webinaires programmés les 2 et 6 octobre prochain et donnés par notre première « Train-the-trainer IFS V 7 » qualifiée. D’autres dates suivront. Pour en savoir plus, visitez notre page Webinaires/Séminaires.

Jean-Marc Bachelet nommé directeur de ProCert France-Belgique-Luxembourg

Jean-Marc Bachelet a repris la direction de ProCert France-Belgique-Luxembourg le 15 septembre 2020, succédant à Paul Meunier.

Co-fondateur et directeur de ProCert Belgique pendant de nombreuses années, Jean-Marc Bachelet a débuté sa carrière en tant qu'auditeur IFS et BRC en 2006. Reconnu tant en Belgique qu’en France, il est et a été actif en tant qu'auditeur sur presque tous les continents et maintient son agrégation pour diverses normes.

Il jouera un rôle important dans le key account management et animera stratégiquement le marché en collaboration avec les chargés de clientèle et la direction générale de ProCert.

Quant à Paul Meunier, il continuera de promouvoir ProCert en répondant à diverses demandes dans le domaine du packaging.

Nouveaux tarifs d’enregistrement du BRCGS

Certains tarifs d’enregistrement du BRCGS seront modifiés à partir du 1er août 2020.

Cette modification concerne notamment le tarif du paquet de service applicable aux programmes de base (Food Safety, Packaging Materials, Agents & Brokers, Storage & Distribution et Retail), dont la redevance passera de 590 EUR à 640 EUR / CHF 590 CHF à 680 CHF à partir du 1er août 2020.

Le tarif d’enregistrement applicable pour les extensions de certificats jusqu’à 6 mois augmentera quant à elles à 320 EUR / 340 CHF à partir du 1er août 2020.

Programmes de certification de produits BRCGS

Le BRCGS a édité deux programmes de certification de produits :

  • Gluten Free Certification Program
  • Plant-Based Global Standard

Ces programmes sont ouverts à toute entreprise de transformation de produits alimentaires et permettent l’utilisation de logos spécifiques sur l’emballage des produits certifiés.

Vous pouvez consulter le détail de ces programmes sous https://www.brcgs.com/brcgs/gluten-free-certification-program/ et https://www.brcgs.com/brcgs/plant-based-global-standard/.

Si vous êtes intéressé, merci de prendre contact avec  votre chargé de clientèle ou le Responsable de veille BRC.

News sur le FSSC 22000 Alimentation, emballage, alimentation animale, transport et stockage

Enquête obligatoire et nouveau traitement des corrections

Enquête obligatoire

FSSC demande aux organisations certifiées de clarifier leur statut par rapport à l'impact de la pandémie. ProCert a préparé un questionnaire à cet effet, qui a été envoyé à tous les clients. Ce questionnaire ne doit pas être rempli par les clients ayant fait une demande officielle de report d'audit ou de prolongation de certificat.

ProCert fournira des informations via le portail du FSSC sur le statut de ses clients avant le 1er juillet 2020.

Nouveau traitement des corrections de non-conformités mineures pour les audits à partir du 1er juin 2020

FSSC a décidé que pour tous les audits à partir du 1er juin, les corrections seront désormais mises en œuvre dans un délai de 28 jours au lieu de 90 après le dernier jour d'audit. Pendant ces 28 jours, ProCert doit également effectuer la vérification avec les preuves soumises.

Le plan d'action (analyse de causes et actions correctives) doit maintenant aussi être établi dans ces 28 jours et validé et approuvé par ProCert.

Le non-respect de ce délai de 28 jours entraînera la suspension du certificat (état actuel d’information).

Cette adaptation sera intégrée dans la mise à jour du Portail ProCert du 2 juin.

Le guide de collaboration ProCert pour les systèmes de management de la sécurité alimentaire a été adapté en conséquence.

L'audit à distance comme véritable alternative

En raison de la crise actuelle du coronavirus, les contacts directs sont à réduire au minimum et donc les audits sur site s'avèrent difficiles, voire impossibles. Les audits à distance sont la solution.

Il ne faut pas s'attendre à un retour rapide à la normale. Un grand nombre d'audits seront reportés ou annulés. Cela ne doit pas nécessairement se produire: des audits à distance peuvent être effectués.

Possible pour toutes les normes?

C'est possible pour toutes les normes sauf IFS Food, BRC GS Food et FSSC 22000.

Comment cela fonctionne-t-il en pratique?

ProCert a défini l'organisation et la mise en œuvre des audits à distance dans le Guide de collaboration et autres instructions. Le Guide de collaboration est disponible pour tous les clients Système de management sur le Portail ProCert.

ProCert propose des webinaires d'information gratuits pour ses clients (voir webinaires)

Pour plus d'informations, les clients peuvent contacter les chargés de clientèle ProCert, les responsables de programmes et les directeurs de marchés.

Report de la publication de l'IFS Food V7

La possibilité pour les organismes de certification de devenir accrédités IFS Food existe depuis la première publication du référentiel IFS Food en 2002. L'accréditation est un élément essentiel pour garantir l'intégrité des normes IFS, ce que les organismes de certification démontrent ensuite par la qualité de leurs propres activités de certification.

Avec la mise en place d'une procédure européenne uniforme, qui nécessite une évaluation de programme (EA 1/22) par l'European Accreditation Forum (EA), l'IFS est maintenant formellement tenu de se conformer à cette procédure et de se soumettre à une évaluation de programme pour l'IFS Food version 7.

Cependant, l'IFS Food Version 7 ne sera publié qu'une fois que l'évaluation par l'Organisme d'accréditation allemand (DAkkS) aura été effectuée avec succès.

La publication de l'IFS Food Version 7 a donc été reportée à l'été 2020 au plus tôt. Elle sera applicable pour la certification un an après sa publication.

Exigences complémentaires de FSSC Version 5

FSSC a approuvé et édité des exigences complémentaires à l’ISO 22000:2018, applicables avec le protocole V5.

Pour les catégories (C, D, I, G et K) de la chaîne alimentaire

Approbation des fournisseurs en cas d'urgence

En complément de l'exigence 7.1.6 «Maîtrise des processus, produits ou services fournis par des prestataires externes» de la norme ISO 22000:2018, l'organisme doit disposer d'une procédure d'approvisionnement dans les situations d'urgence pour s'assurer que les produits sont toujours conformes aux exigences spécifiées et que le fournisseur a été évalué.

Interprétation: les situations d'urgence sont par exemple la rupture de l'approvisionnement d'une matière première par un fournisseur, auquel cas l'organisme doit se fournir auprès d'un autre fournisseur qui n'a pas été approuvé selon les procédures d'approbation standard.

La procédure d'approvisionnement dans les situations d'urgence doit pouvoir évaluer le risque de cet achat et proposer des mesures de maîtrise et de contrôle adéquates pour atténuer ce risque. On peut citer entre autres mesures:

  • Une inspection plus approfondie à réception des lots
  • Exiger des rapports d'analyses plus détaillés
  • Réaliser un échantillonnage pour analyse plus large
  • Appliquer un cahier des charges détaillé et formellement accepté
  • Exiger les preuves d'une certification tierce partie. 

Pour la catégorie I (packaging) de la chaîne alimentaire

En complément de l'exigence 8.5.1.3 «Caractéristiques des produits finis» de la norme ISO 22000:2018, l'organisme doit identifier les exigences spécifiques dans le cas où l'emballage est utilisé pour conférer ou fournir un effet fonctionnel aux aliments (par exemple, la prolongation de la durée de vie du produit).

Pour la sous-catégorie CI (Transformation de denrées périssables d'origine animale

Approvisionnement en animaux, poissons et fruits de mer

En complément de l'exigence 9.2 de l'ISO/TS 22002-1:2009, l'organisme doit mettre en place une politique pour l'approvisionnement en animaux, poissons et fruits de mer qui sont soumis au contrôle des substances interdites telles que les produits pharmaceutiques, les médicaments vétérinaires, les métaux lourds et pesticides.

Inspection d’animaux

En complément de l'exigence 10.1 de l'ISO/TS 22002-1:2009, l'organisme doit avoir des exigences spécifiques concernant l'inspection lors de la stabulation et/ou lors de l'éviscération des carcasses pour s’assurer que les animaux sont propres à la consommation humaine.

Durée et température du processus post abattage En complément de l’exigence 16.2 de l’ISO TS 220021:2009, l’organisme doit avoir des exigences spécifiques en place qui définissent le temps après l’abattage et la température en relation avec la réfrigération ou la congélation des produits.

Modifications importantes de FSSC 22000 Version 5

La nouvelle version 5 du FSSC 22000 comporte des modifications importantes. Voici un résumé des points les plus importants.

Respect du délai de 90 jours pour les corrections

Il est désormais obligatoire d’effectuer les corrections dans les 90 jours suivant l'audit. Les preuves correspondantes doivent être téléchargées sur le portail ProCert. Si le délai n'est pas respecté, nous sommes tenus par la FSSC de suspendre le certificat.

Procédure en cas de non-conformités critiques et majeures

  • En cas de non-conformité critique confirmée, le certificat doit être suspendu immédiatement pour une durée maximale de 6 mois. Un post-audit doit être organisé.
  • En cas de non-conformité majeure, les actions correctives doivent être mises en œuvre dans les 28 jours avec un éventuel audit sur place. Si ce délai n'est pas respecté, le certificat doit être suspendu.

Nouvelles exigences ISO 22000:2018 sur le sujet des parties intéressées

En cas de problèmes d'interprétation de la nouvelle norme ISO 22000:2018, les clients ProCert peuvent consulter quelques exemples sur le portail ProCert.

Obligation d’information

Les clients doivent nous informer de tout changement au sein de leur organisation. Par le passé, il s'agissait uniquement de questions liées à la sécurité alimentaire.

Nouveautés du BRC Global Standard Food

Interprétation de l'exigence 1.1.2

L’exigence 1.1.2 impose de définir et de maintenir un plan clair pour le développement et l’amélioration continue de la culture de la sécurité et de la qualité des aliments, ce plan doit inclure :

  • Les activités claires et détaillées qui seront mises en place
  • L’implication de tous les services ou fonctions du site qui ont un impact sur la sécurité et la qualité du produit
  • Un plan d’action qui identifie comment les actions seront mises en place et/ou complétées
  • La surveillance de ces activités, où sont-elles mises en place, l’implication des personnes concernées
  • Les délais pour la mise en œuvre de ces activités
  • La revue de l’efficacité des activités implémentées.

Lors de l’audit BRC GS V8, si le site n’est pas en conformité avec cette exigence, l’écart constaté devra être classé en :

- Non-conformité majeure: s’il n’y a pas de plan formalisé pour la sécurité et la qualité des produits. Un plan est plus qu’un engagement ou une déclaration d’intention, c’est un document qui inclut les points décrits ci-dessus.

- Non-conformité mineure: s’il existe un plan documenté, mais:

  • De qualité insuffisante (pas assez détaillé, sans délais, ou absence de plan d’action clair)
  • Il ne couvre pas toutes les activités (service/fonction) du site
  • Il n’est pas complètement implémenté (une partie des activités ne sont pas implémentées ou ne respectent pas le planning prévu)
  • La revue de l’efficacité des activités mise en place fait défaut.

L’exigence 1.1.2 impose aux sites de réaliser une revue de l’efficacité des actions qui ont été implémentées. Étant donné que l’application de cette exigence a commencé en février 2019, il est possible que la revue de l’efficacité n’a pas été réalisée lors de la première année de certification selon la version 8, par conséquent la non-application de cette dernière exigence n’est pas considérée comme non-conformité tant que le site n’a pas passé le deuxième audit selon la version 8.

Les corrections, analyse des causes et actions correctives issues des non-conformités détaillées ci-dessus doivent être gérées selon le chapitre 2.3 du protocole BRC GS Food.

Nouveau calculateur pour la durée d’audit

À partir du 1er avril 2020, la durée des audits sur site devra respecter la nouvelle version du calculateur. Pour les audits faisant déjà l'objet d'un accord avec les sites pour 2020, cette règle s’appliquera à partir du 1er janvier 2021. Étant donné que la plupart des clients ProCert ont déjà signé un contrat, ce dernier sera en principe adapté pour 2021.

Quels sont les changements principaux?

  • La durée d’audit sur site sera augmentée, en moyenne, de 2 h par site et par an.
  • Si l’organisation dispose de zones de production à haut risque, de grande précaution ou de grande précaution pour les produits à température ambiante, la durée devra être augmentée de 2 h pour chaque type de zone.
  • Si l’organisation intègre les produits de négoce, 1 à 2 h devront être rajoutées.

Les règles pour les modules additionnels ne changent pas.

BRC Global Standard for Food Safety est publié!

La version 8 du BRC Global Standard for Food Safety est désormais disponible, son application est obligatoire à partir du 1 février 2019.

La nouvelle version est riche en changements, avec, entre-autres, l’apparition de deux nouveaux chapitres: le chapitre 8 qui réunit toutes les exigences sur les zones à haut risque et de grande précaution, et le chapitre  9 qui transforme  l’ancien module volontaire sur les produits commercialisables ou  «Traded good» en exigences d’application obligatoire.

Le standard apporte plusieurs dizaines de nouvelles exigences, mais aussi des chapitres revus en profondeur tel que le premier chapitre sur l’engagement de la direction, qui s’enrichit de 3 nouvelles exigences, et de 7 exigences modifiées pour introduire la notion de culture de la sécurité des aliments.

D’autres chapitres, tels le 3.5 sur l’approbation des fournisseurs, déjà assez détaillé dans la version 7, ont été revus  afin d’apporter de nouveaux éclaircissements sur les audits fournisseurs ; le chapitre sur la gestion des processus sous-traités a également été consolidé par l’apparition de nouvelles exigences.

Vous pouvez télécharger le standard ici.

Nous vous mettons à disposition la nouvelle check-list du BRC ici.

ProCert vous propose un webinaire (à deux dates) afin de mieux comprendre ces changements et de vous préparer à votre premier audit selon cette nouvelle version 8.   

Redevances BRC et mise en vigueur de la version 8

BRC augmente les redevances et la date de mise en vigueur est connue.

Le BRC a décidé d’augmenter ses redevances par certificat de GBP 300 à GBP 450 (Euro 510, CHF 610) pour tous les audits à partir du 1 août 2018, donc avant la mise en vigueur de la version 8.

De nouvelles prestations seront offertes à travers le portail du BRC, afin de mieux maitriser la filière agro-alimentaire. Les détails ne sont pas encore connus.

Les frais pour les modules supplémentaires ont tous été alignés à GBP 100 (Euro 115, CHF 135),  pour chacun de ces modules (ASDA, FSMA, etc.), à l'exception du module Food Safety Culture Excellence v2. Les frais ASDA ne sont pas encore définitivement confirmés.

La nouvelle version sera applicable pour tous les audits BRC à partir du 1 février 2019

(et pas à partir du 1 janvier 2019 comme annoncé dans la Newsletter).

Nouveautés avec BRC Food version 8

Standard en version draft disponible.

Le BRC Food est en cours de révision, avec la publication attendue de la version 8 pour août 2018. Cette nouvelle version sera applicable pour tous les audits BRC à partir de février 2019.

Vous pouvez consulter librement le standard en version draft. Vous pouvez le télécharger ici sous Informations par rapport à des standards.

Les principaux changements attendus sont résumés ci-dessous :

  • Introduction d’une nouvelle approche, «Food Safety Culture », dans le premier chapitre concernant le management et l’engagement de la direction, avec des exigences sur la mise en place d’une stratégie pour le développement et l’amélioration d’une culture d’entreprise dans la sécurité des produits alimentaires, avec par exemple un système de communication interne pour la remontée d’informations de l’opérationnel vers le management.
  • Revue  de certaines terminologies du système HACCP afin de se conformer aux différentes législations internationales, telle que le FSMA.
  • La revue des exigences sur le Food defense, avec une orientation vers l’analyse des risques (menaces) internes et externes
  • Une approche plus exigeante pour la maîtrise des activités et processus sous-traités, avec,par exemple,l’obligation d’une certification GFSI pour les sous-traitants.
  • Des exigences plus détaillées sur la surveillance de l’environnement de production de produits à risques, avec des détails  sur l’échantillonnage , la fréquence, les méthodes, les objectifs des analyses réalisées sur les germes pathogènes et d’altération.
  • Introduction du pet food dans le scope du BRC.
  • Regroupement des exigences actuelles sur les zones high risk et high care, qui restent à priori  inchangées, dans un seul nouveau chapitre, le chapitre 8.
  • L’actuel module volontaire « traded goods » fera partie entièrement du BRC Food, avec un nouveau chapitre 9.
  • La disparition de l’option 2 de l’audit non annoncé. Il y n’aura donc que deux options possibles (pas d’obligation), l’audit annoncé ou l’audit totalement non annoncé.

Comment procéder ?

Des séminaires interactifs seront proposés en automne 2018.

IFS Food Version 6.1 disponible

Publication de la version IFS Food 6.1.

Version 6.1 ou version 7 ?

La version 7 du standard IFS Food était annoncée pour 2018. Cette nouvelle version devait notamment être l’occasion de mettre le standard en conformité avec les exigences GFSI en termes de prévention de la fraude alimentaire (Food Fraud). Ceci devant être fait avant le 30 novembre 2017, ce sera finalement une version amendée de la version 6 actuelle qui a vu le jour le 30 novembre: la version 6.1. La version 7 ne sera pas publiée avant fin 2018.

La version 6.1 se trouve sous ce lien.

Quelles nouveautés avec la version 6.1 ? 

Cette nouvelle version consolide les dernières évolutions déjà applicables ainsi que quelques nouveautés :

Partie 1 :

  • mise à jour du protocole Integrity Program par rapport à l’annexe 4
  • intégration du protocole « audit non annoncé »
  • mise à jour avec harmonisation du document par rapport à la note de doctrine (juillet 2017)

Partie 2 :

  • 20.3 : reformulation de l’exigence
  • 21 (nouveau): exigences de prévention de la fraude alimentaire (Food Fraud) (évaluation de la vulnérabilité « Food Fraud », plan d’atténuation de la vulnérabilité, révision de l’évaluation au moins annuelle et des plans d’évaluation et d’atténuation en cas d’augmentation des risques)

Partie 5 :

  • intégration du protocole d’audit non annoncé

Quel planning ?

La publication de la nouvelle version 6.1 a été réalisée le 30 novembre pour application le 1 juillet 2018.

Comment procéder?  

Une formation interactive sur le sujet Food Fraud en format Blended Learning sera offerte en 2018 (nouveau).

Des séminaires interactifs seront proposés dés la publication de la version 7.

Nouveau standard FSSC 22000 version 4

Ce que vous devez savoir

Chères clientes et clients,

Vous recevez cette information, concernant le nouveau standard  FSSC V4, sous forme de questions les plus fréquentes : Link

Nous vous souhaitons une bonne lecture.

En cas de questions complémentaires, n’hésitez pas à nous contacter.

Cette liste de questions / réponses n’est pas exhaustive.

Nous proposerons dès le mois d’août, des réunions complémentaires, en ligne, pour partager avec vous. Là, vous aurez la possibilité de poser des questions en comité ou de participer aux discussions. Nous vous informerons des dates proposées sur notre page d'accueil.

Ismail Saadi / José-Michel Perez
Responsables Veilles
/ j-m.perez@procert.ch

Évolution du protocole FSSC 22000 - les changements importants

Suite au meeting annuel, organisé par la fondation FSSC, les 26 et 27 septembre à Amsterdam, plusieurs nouveautés ont été annoncées pour la version 4, qui sera publiée début 2017.

Les nouveautés les plus importantes sont les suivantes :

  • L’introduction de l’audit non annoncé dans le cycle de certification : on pourra s’attendre à ce qu’un des audits de surveillance seraconduit complétement inopiné.
  • Des exigences nouvelles seront appliquées et concerneront la lutte contre la fraude et la lutte contre les actes de malveillance. ProCert proposera des formations à ce propos.
  • La gestion de la qualification   des auditeurs sera plus stricte avec un nouveau système d’examen.
  • Un nouveau format de rapport   sera communiqué et appliqué par tous les organismes de certification qui permettra une meilleure transparence et une meilleure exploitation des données.
  • La définition des non   conformités, outre les mineures et les majeures, il y aura lesnon conformités critiques,et la notion de remarque (ou proposition d’amélioration) se sera plus utilisé.

Persone de contact:
Ismail Saadi

Audit IFS Food Version 6 non annoncé

Un audit IFS Food non annoncé au lieu d'un audit annoncé

L'IFS a introduit l'option de l'audit non annoncé, actuellement cette option se résume dans la réalisation d'un audit complet (documentaire et terrain) en une seule fois, contrairement au BRC V7 qui propose deux types d'audit inopinés.

Ce programme se mettra en place à partir du 1er octobre 2016. Le protocole est disponible sur le portail IFS, et décrit les règles propres à ce référentiel et à respecter pour rentrer dans ce programme.

Le protocole IFS d’audit non annoncé est validé et se substituera au programme « Food Check » à compter du 1/10/16. Contrairement au programme « Food Check », qui ne concernait pas la France, le protocole d’audit inopiné s’appliquera en France aussi.  


Les entreprises certifiées IFS Food Version 6, dont la date d'audit arrive à échéance le 21 janvier 2017 (validité du certificat au 17 mars 2017) ont la possibilité de choisir entre l'audit normal annoncé ou l'audit non annoncé; et s'enregistrer pour cette option à partir du 1 octobre 2016.


La date d'enregistrement dans le portail IFS doit avoir lieu maximum 16 semaines avant la date anniversaire de l'audit. 


Un outil a été développé par l'IFS pour calculer les dates d'enregistrement. IFS a crée aussi des FAQ.

Contact pour plus d'informations: Ismail SaadiMarie-Laure Pouteau